Contrairement au titre évocateur de ce billet, nous allons parler "chemise"...

Au mois de janvier, je me lançais comme beaucoup dans la confection de ma garde-robe capsule (projet lancé par Clotilde). Je vous y expliquais que les chemises et moi ça fait 2... je n'en porte pas car souvent je me sens étriquée, les cols me gênent... bref pas mon truc!

Et puis, au détour d'articles ici et là, de jolis tissus en jolis tissus... j'ai eu envie de tenter l'aventure de coudre une chemise. Je me suis déjà frottée à la réalisation d'un col avec ma Camì dress (rapidement présentée ici), mais jamais aux fentes indéchirables des manches ou aux pattes capucins... je n'ai pas voulu investir dans un nouveau patron (de peur d'être déçue, de ne pas y arriver, de gaspiller...) j'ai donc chercher dans mes magazines et c'est dans Ottobre que j'ai trouvé mon bonheur avec la chemise Girly touch. Elle me semblait assez simple mais collaitparfaitement à ce que je voulais.

J'ai rapidement fait une toile avec un tissu fluide, pas de col, une seule manche (courte), et hop la taille était validée.

Pour cette chemise, je savais avant même de choisir mon modèle quel tissu j'allais utiliser: ma jolie viscose Bloom de chez Cousette

P1090177

P1090186

Patron: Girly touch de Ottobre A/H 5/2013

Tissu: viscose Bloom de chez Cousette, pressions Kam noires

P1090190

20170504_140334

Cette viscose est sublime mais vraiment fuyante, j'avais un peu peur de la coudre. Je l'ai donc amidonnée à la maïzena avant de la couper et cette astuce est fantastique. La viscose s'est transformée en bout de carton hyper facile à coudre. Je ne me suis pas arraché un seul cheveu... une lessive après l'avoir finie et la viscose a retrouvé son aspect d'origine.

P1090184

20170505_092746

Zoom sur les bracelets de manches et le joli col rond...

20170505_092840

La couture s'est déroulée sans encombre. Ce n'est qu'au moment de faire les boutonnières que ça s'est corsé... les tests effectués sur les chutes de tissus étaient parfaits mais dès que je m'attaquais à la chemise, rien n'avançait. Je n'avais que des boules de fils qui se formaient. J'ai joué du decoud-vite je ne sais combien de fois et toujours rien. Je me suis rendue compte que je ne peux pas régler la hauteur de mon pied presseur (chose qui pourrait régler le problème), j'ai donc mis des pressions Kam noires à contre coeur mais le résultat me plaît quand même...

20170504_140413

20170504_140503

P1090192

Voilà une chemise qui va me faire changer d'avis et qui m'a donné envie d'en coudre d'autres... Projet d'avril validé !!!