Fin septembre, mademoiselle J a soufflé ses 4 bougies. Déjà 2 mois...

Comme toute petite fille qui se respecte, elle voue une passion pour Elsa (oui oui la fameuse Reine des Neiges). Pendant les vacances d'été, elle avait repéré une robe de l'héroïne en question - moyennement jolie soit dit en passant et surtout qui coûtait un bras. Je lui ai donc promis de lui en coudre une. A notre retour, nous sommes allées chez Toto Toulouse pour choisir les tissus ensemble. 

Ensuite, il me fallait choisir le patron. Je ne voulais pas investir dans un modèle que je ne referai jamais, j'ai donc fouiné dans mes bouquins pour trouver un modèle à adapter. Mon choix s'est porté sur un top peplum d'Ottobre. Après ça, roule ma poule !

DSC_4280

Modèle : top peplum d'Ottobre 01/2015. J'ai juste réduit l'ampleur de la basque tout en la rallongeant.

Tissus : jersey turquoise, jersey à sequins turquoise, voile extensible, tissu étoilé - le tout de chez Toto Toulouse.

DSC_4279

Zoom sur la cape : juste un rectangle de tissu fixé à la robe avec des pressions Kam. Je voulais pouvoir l'enlever... et j'ai bien fait car la demoiselle voulant faire la sieste avec ça robe, ça évite de tout abimer.

Je n'ai pas fait d'essayage en cours de réalisation, j'avais juste pris les mesures de mon petit mannequin. La robe lui va parfaitement et c'est avec joie et fierté que j'ai vu ses yeux s'illuminer quand elle a ouvert son paquet.

Depuis, elle l'a mise régulièrement en revenant de l'école et tous les mercredis vu qu'elle les passe à la maison (un peu loins maintenant car il fait vraiment trop froid)... elle a même eu les accessoires de princesse de la part de ses tatas, donc je vous laisse imaginer l'ambiance dans la maisonnée : talons en plastique qui claquent, diadème, etc. Je frôle l'overdose... mais j'aime la voir aussi contente.

Et volà la princesse en action, projetant de la neige et gelant tout su son passage... Qu'est-ce que j'ai rigolé...

DSC_4282

DSC_4283

Promis, des billets mielleux et plein de guimauve comme celui-ci resteront exceptionnels. Quoique...